Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Nouveaux horodateurs à Jette

Nouveaux horodateurs à Jette

De nouveaux horodateurs ont récemment été installés à Jette, avec deux changements d’importance : la suppression du paiement en liquide et l’introduction de l’application Yellowbrick. Vous avez donc le choix entre la carte ou le smartphone pour payer votre ticket.

Si vous n'avez pas de smartphone, pas de panique ! Vous pouvez toujours vous procurer un ticket de stationnement auprès des nouveaux horodateurs, mais à la différence près que vous ne pouvez plus payer que par carte. Après avoir entré votre numéro de plaque d'immatriculation, vous pouvez choisir la durée de stationnement souhaitée et payer votre ticket à l'aide de votre carte bancaire. Le premier quart d'heure reste gratuit, tout comme auparavant.

Yellowbrick, paiement mobile

Pour pouvoir payer de manière mobile vos tickets de stationnement à Jette, vous devez vous inscrire en ligne sur www.yellowbrick.be, configurer votre compte en liant votre numéro de téléphone au numéro d’inscription de votre voiture et télécharger l’application sur votre smartphone. Une fois garé, vous devez lancer la transaction en encodant votre heure d’arrivée. En partant, vous signalez l’heure de départ via l’application et votre compte est automatiquement débité du montant dû. Avec ce système, plus besoin donc de placer un ticket de stationnement derrière le pare-brise de votre voiture, mais n’oubliez pas que votre numéro de plaque d’immatriculation permet aux contrôleurs de vérifier si vous êtes utilisez l’application ou non.

Profitez du code action pour le lancement de yellowbrick à Jette et inscrivez-vous gratuitement sur www.yellowbrick.be avec le code ‘J1090’, valable jusqu’au 31 janvier 2017 !

Nouveaux emplacements

Les horodateurs qui ont été placés dans les avenues Stiénon, J-J. Crocq, E. Masoin, Gilson, sur la place A. Van Gehuchten, dans la chaussée de Wemmel et dans la rue J.B. Serkeyn ne sont pas encore en service. Ces rues sont encore actuellement en zones bleues, mais elles passeront en zones payantes dans le courant de l’année 2017.

Vie privée