Vous êtes ici : Accueil / A votre service / Sécurité et prévention / Assistance aux Victimes

Assistance aux Victimes

Le service communal d’Assistance aux Victimes, de Médiation et des Mesures Alternatives (SAVMMA) joue un rôle d'intermédiaire vis-à-vis des citoyens.

Bureau d’Assistance aux Victimes

Il accueille en première ligne les victimes au sein du commissariat de police et les oriente vers différentes structures d’aides spécialisées. Les criminologues de ce service peuvent également assister les victimes lors de leur déposition dans les affaires délicates. En outre, ils informent et encadrent les familles, accompagnent les citoyens dans les démarches sociales (recherche d’un lieu d’hébergement temporaire, accompagnement pour l’obtention d’une aide sociale, …). Enfin, le Bureau d’Assistance aux Victimes de Jette assure une semaine sur six la garde de la zone de police.

Le Bureau d’Assistance aux Victimes a également créé le projet « Le Petit Prince a dit » qui offre un soutien aux personnes endeuillées.

Service de médiation

La médiation est un mode de résolution de conflits (avec ou sans dépôt de plainte) qui rencontre les intérêts de chaque partie. Les parties s'engagent, sur base volontaire, à réfléchir ensemble à une solution permettant à chacune de trouver son intérêt. Les médiateurs prennent en charge les conflits suivants :

  • conflits interpersonnels (voisinage, locataire-propriétaire, familiaux, …)
  • conflits entre public et administration
  • à la demande, soutien des habitants dans le développement de projets de cohésion sociale (fête de quartier, …)

Cliquez ici pour consulter la brochure informative sur la médiation

Service d’encadrement des mesures judiciaires alternatives (SEMJA)

Les mesures judiciaires alternatives consistent en des peines de travail et en des travaux d’intérêt général et s'appliquent à des personnes majeures. Le prestataire effectue bénévolement ces peines de travail, durant son temps libre, au sein d’un service public, d’une asbl ou d’une association à but social, culturel ou scientifique, dans un objectif de réparation symbolique du dommage causé. Les mesures judiciaires alternatives privilégient le lien social. De plus, elles permettent à l’auteur de réparer symboliquement le dommage et de prendre ses responsabilités par rapport à l’acte commis et à ses conséquences.

Sophie Leutenez (Bureau d’Assistance aux Victimes - Service de médiation) : 02.423.14.50
Caroline Fierens (Bureau d’Assistance aux Victimes) : 02.423.14.56
Sandrine Van Der Beken (Bureau d’Assistance aux Victimes - Service de médiation - SEMJA) : 02.423.14.58
Didier Bensalah (Service de médiation) : 02.423.14.51
David Desgain (Service de médiation) : 02.423.14.54
Cynthia Haddad (Service d’encadrement des mesures judiciaires alternatives) : 02.423.14.57

Service communal d’Assistance aux Victimes, de Médiation et des Mesures Alternatives (SAVMMA)
Place Cardinal Mercier, 11